LES DIRECTEURS DE L’ETABLISSEMENT DEPUIS 1868

M. DE SALVE

(20 août 1868 – 22 décembre 1871) Ce fut le premier directeur. Quand le gouvernement de la Porte décida la création du « Lycée Impérial », sur sa demande, le gouvernement français envoya à Istanbul M. De Salve, professeur et administrateur émérite. Ce fut lui qui organisa le lycée lors de sa fondation. Il eut la protection constante , tant que celui-ci vécut, d’Ali Pacha, alors premier ministre, et sut  résister avec courage aux oppositions diverses que rencontra l’établissement à sa création. Resté sans protecteur après la mort d’Ali Pacha, alors que le lycée subissait de nouvelles attaques, il rentra en France à l’expiration de son contrat de trois ans et fut nommé directeur de l’Instruction Publique en Algérie.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

2-vahan-bey.jpg VAHAN EFENDİ

(15 avril 1872 – 28 mai 1873) Vahan Efendi, après avoir servi dans divers emplois au Ministère de la Justice, reçut, en supplément de sa charge de secrétaire d’Etat à la Justice, la fonction de directeur du Lycée Impérial. La lourdeur et l’importance de sa charge de secrétaire d’Etat ne lui permirent pas, pendant les 13 mois que dura sa fonction de directeur, de suivre de près la marche de l’école ; aussi, comme après le départ de M. De Salve, ce fut en réalité le directeur-adjoint, M. Granet, qui administra l’école. Vahan Efendi est célèbre pour avoir, au moment de sa nomination comme directeur, réuni une commission de professeurs qui prit la décision sévère d’exclure du lycée 150 élèves pour la raison qu’ ils ne pourraient progresser à cause de leur paresse et de leur indiscipline. Par suite de l’impossibilité où fut Vahan Efendi de s’occuper activement de l’école et de cette décision sévère,  la demande pour le Lycée Impérial fléchit et le nombre d’élèves diminua fortement. Vahan Efendi quitta la direction du Lycée le 28 mai 1873.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

3-fotyadi-bey.jpg FOTYADİ BEY

( 29 mai 1873 – 26 mai 1874) Troisième directeur de l’école, il avait occupé divers emplois dans l’administration ottomane. De caractère tout à fait opposé à celui de Vahan Efendi,  porté à l’indulgence facile,  connaissant bien le turc et le français, il ne signala par aucun fait notable pendant l’année où il occupa le poste. Il fut nommé ensuite gouverneur de Samos.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------4-sava-pasa.jpg SAVA PACHA

( 27 mai 1874 – 26 janvier 1876) Diplômé de l’Ecole de Médecine, ayant occupé différents emplois dans l’administration, Sava Pacha fut nommé directeur le 27 mai 1874. Pendant sa direction, le lycée s’agrandit d’une école de génie civil et d’une école de droit. L’école d’ingénieurs civils vit croître son importance jusqu’à devenir école des Ponts et Chaussées. Sava Pacha quitta son poste le 26 janvier pour être nommé d’abord gouverneur des îles de la Méditerranée, et ensuite ministre des affaires étrangères. Après sa retraite, il s’établit à Paris où il mourut.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

5-ali-suavi.jpg ALİ SÜAVİ

(27 janvier 1876 – 28 novembre 1877) C’était un personnage éclairé, intelligent, actif et d’esprit ouvert. Après avoir enseigné dans diverses écoles, il commença une carrière de journaliste avec la publication du journal « Muhbir », fit dans les mosquées, contre le sultanat, des sermons qui attiraient de nombreux fidèles , entra en politique en s’affiliant au mouvement des    « Jeunes Ottomans »,  fut arrêté et envoyé en exil à Kastamonu, d’où il réussit à s’enfuir pour l’Europe, continuant là-bas sa carrière de journaliste. De retour au pays, il fut nommé le 27 janvier 1876 à la direction du Lycée, se trouvant être ainsi le premier directeur musulman de l’établissement. Ali Suavi, quoique cultivé et actif, n’apporta aucune contribution à l’établissement, en dépit de sa qualité d’éducateur. Il quitta son poste le 28 novembre 1877. Il est à remarquer que cet homme, qui avait critiqué si sévèrement l’ouverture du Lycée Impérial sous le prétexte qu’elle allait engendrer une « augmentation de la population des Français », fut le continuateur d’une oeuvre qu’il avait blâmée.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

6-ali-nizami-pasa.jpg ALİ NİZAMİ PACHA

(1er décembre 1877 – 31 mars 1878) Ali Nizami Pacha suivit une carrière militaire où il s’éleva au grade de général de division,  fut nommé directeur de l’ «  Ecole Ottomane de Paris » puis de l’Ecole des Sciences politiques.  Sur ces entrefaites, chargé  d’une étude sur l’administration d’Ali Suavi, il établit à ce sujet un long rapport  qui le fit nommer à son tour directeur du Lycée Impérial le 1er janvier 1877. Quatre mois plus tard, il s’éleva courageusement contre la mesure décrétant que les professeurs recevraient dorénavant leur traitement en papier monnaie et non plus en or, et démissionna. Sous sa direction, il n’y eut pas de travaux notables dans l’école. Il s’éleva ensuite au grade de général d’armée.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

7-halil-bey.jpg HALİL EFENDİ

( 1er avril 1878 – 1er octobre 1879) Nommé le 1er avril 1878, Halil Efendi avait embrassé une carrière diplomatique et servi dans différents secrétariats des Affaires Etrangères. Sous son directorat, se rouvrirent les Ecoles de  Droit et des Ponts et Chaussées, précédemment fermées, en même temps qu’était créée une Ecole des Lettres. Quoique n’étant pas enseignant lui-même, Halil Bey, pour donner de l’importance à la langue turque, prit la décision, dès l’année scolaire 1878, qu’après une période déterminée, un examen en langue turque serait obligatoire pour obtenir le diplôme du Lycée, pour éviter que seul le niveau de français soit déterminant et ce, bien que le programme ne le prevît pas expressément.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

karaca_pasa.jpg KARACA PACHA

(2 octobre 1879 – 3 octobre 1880) Après avoir occupé divers postes aux Affaires Etrangères et à la Défense Nationale, Karaca Pacha fut nommé le 2 octobre 1879 à la tête du Lycée, qu’il quitta exactement un an plus tard pour entrer au Conseil d’Etat. Il fut ensuite ambassadeur à Stockholm, puis à La Haye où il mourut. Homme amène, au tempérament facile, il connaissait plusieurs langues étrangères, spécialement le français et l’allemand.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

8-ismail-bey.jpg İSMAİL BEY

( 4 octobre 1880 – 20 janvier 1894) Après avoir occupé divers emplois dans les Affaires Etrangères et s’y être élevé au rang de Secrétaire d’Etat, Ismail Bey fut nommé en 1880 directeur du Lycée Impérial. Les documents administratifs de l’école, jusqu’alors tenus en français uniquement, furent, à partir de 1881, tenus en turc. Par ailleurs, cette même année, sur les recommandations d’une commission idoine, le statut de la langue turque fut défini, l’allemand accepté comme matière à option, un petit observatoire fut créé à l’intérieur de l’école. Après M. De Salve et ses successeurs, dont aucun n’occupa le poste plus de deux années, Ismail Bey, qui fut directeur pendant 14 ans, mit à profit cette longue période, utilisant les droits que lui conférait sa fonction, pour faire progresser l’établissement, soit dans le domaine de l’enseignement, soit encore dans celui des équipements intérieurs. L’autorité du directeur, affaiblie par les changements trop fréquents à la tête de l’établissement, fut restaurée, la discipline rétablie. Il mourut dans son logement de fonction le 20 janvier 1894 d’un arrêt du coeur.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

9-abdurrahman-seref.jpg ABDURRAHMAN ŞEREF

( 1er février 1894 – 21 juillet 1908) Ce fut le premier des anciens élèves du Lycée Impérial à accéder à ce poste. Ayant commencé une carrière d’enseignant dans différentes écoles et au Lycée impérial même, il fut ensuite, pendant 16 ans, directeur de l’Ecole des Sciences politiques où il institua beaucoup de changements utiles. Il fut nommé le 1er février à la tête du Lycée Impérial, à la condition qu’il continuerait à  assurer à l’Ecole des Sciences politiques ses enseignements d’histoire et géographie. Personnage calme, plein de sollicitude, il se fit aimer dans l’école, et, ainsi qu’il l’avait fait dans l’Ecole des Sciences politiques, sut s’opposer aux interventions administratives de l’absolutisme qui sévissait alors, assurant à l’intérieur du lycée la permanence d’un souffle de liberté. Lorsque fut décrétée la deuxième monarchie constitutionnelle, Abdurrahaman Şeref  Bey, après 14 années et demie passées à la tête du Lycée Impérial, fut nommé le 21 juillet 1908 directeur général au Ministère de la Propriété foncière. Ce fut pendant sa direction qu’un grand incendie ravagea l’établissement. Abdurrahman Şeref Bey occupa par la suite divers emplois élevés dans les Ministères de l’Education, des Fondations,  et des Postes, assura la présidence du Conseil d’état et la vice-présidence du Sénat. Sous la République, il fit partie de la Grande Assemblée comme député d’Istanbul .Il mourut en 1925 et fut inhumé au cimetière de Merkez Efendiye. Ce fut seulement sous sa direction et celle d’Ismail Bey que le Lycée Impérial connut le calme et la stabilité.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

10-emrullah-bey.jpg EMRULLAH EFENDİ

(30 juillet 1908 – 10 août 1908) Après divers emplois au Ministère de l’Education et dans l’administration publique, il fut nommé, à la proclamation de la deuxième monarchie constitutionnelle, directeur du Lycée Impérial, mais fut révoqué 10 jours seulement après sa nomination, sans que le personnel et les enseignants aient pu même le connaître. Par la suite, il fut député et à plusieurs reprises ministre de l’Education. Homme calme et cultivé, mais très distrait, il mourut en 1914.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

11-mustafa-azmi.jpg MUSTAFA AZMİ

(11 août 1908 – 4 décembre 1908) Mustafa Azmi Bey, ancien diplômé du Lycée Impérial et de l’Ecole des Sciences politiques, commença sa carrière comme professeur de langue ottomane précisément au Lycée Impérial, dont il devint le directeur le 11 août 1908, après avoir occupé divers postes d’enseignant.  Il quitta ce poste, 4 mois seulement après sa nomination, ayant été élu à l’assemblée de Preveza (ville d’Epire, dans la partie de la Grèce encore dépendante à l’époque de l’Empire Ottoman). Mustafa Azmi Bey passe pour avoir été un enseignant et un administrateur de grande qualité.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

12-tevfik-fikret.jpg TEVFİK FİKRET

( 28 décembre 1908 – 09 avril 1910) S’étant diplômé en 1881 le premier de sa promotion, Tevfik Fikret Bey, après avoir enseigné dans différentes écoles et occupé divers autres emplois, réussit au concours public de Langue Ottomane, destiné à sélectionner les meilleurs professeurs pour le Lycée Impérial ( il est à remarquer ici que les professeurs du Lycée Impérial  étaient tous recrutés par voie de concours). Il fut donc affecté comme professeur de turc en troisième classe du cycle primaire, puis devint, à la mort du professeur Naci, professeur de Littérature. C’est alors qu’il commença à écrire dans diverses revues littéraires, et spécialement dans la revue « Servet-i-Fünun ». Il quitta pour un temps le Lycée Impérial pour vivre de son enseignement de langue turque et de littérature au « Robert College ». Quand il fut nommé directeur du Lycée Impérial, en décembre 1908, il y avait un an que l’incendie avait ravagé le bâtiment, et les travaux de restauration étaient en train. Provisoirement, l’école s’était installée à Beylerbeyi. Tevfik Fikret Bey obtint l’achèvement de cet important chantier en une année à peine et profita même de ces travaux pour faire gagner à l’établissement une salle de conférences, des laboratoires, un amphithéâtre de physique, une bibliothèque. Les personnes que ces nouveautés et ces progrès portaient à s’affranchir de la discipline ne purent agir contre le directeur tant que Abdurrahman Şeref Bey, ancien directeur du Lycée Impérial, et Nail Bey son successeur, furent à la tête du Ministère de l’Education. Le successeur de ces deux ministres éclairés, Emrullah Efendi, multiplia les tracasseries contre Tevfik Fikret Bey, si bien que ce directeur progressiste quitta son poste le 09 avril 1910. Doté d’une haute moralité, d’un caractère ferme, d’une grande intelligence des choses humaines, ayant par ailleurs atteint le succès dans le champ littéraire, Tevfik Fikret se révéla, pendant le cours laps de temps où il fut à la direction de l’école, un éducateur et un administrateur remarquables, celui qui s’acquit la plus haute réputation parmi tous ceux qui se succédèrent à la tête de l’établissement. Tevfik Fikret mourut du diabète le 15 février 1915.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

13-salih-zeki.jpg SALİH ZEKİ

( 23 mars 1910 – 7 juillet 1912) Après l’écrivain et le poète Tevfik Fikret, ce fut un mathématicien Salih Zeki Bey qui fut nommé directeur le 23 mars 1910. Plus que des postes d’enseignant , il avait occupé des postes administratifs techniques : directeur de l’Observatoire, directeur des Postes et Télégraphes, secrétaire général de l’Université. Il ne fut directeur que pendant deux années et demie. Il occupa ensuite successivement les postes de secrétaire d’Etat à l’Education et recteur de l’Université. Mort en 1921, il a laissé beaucoup d’oeuvres scientifiques.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

14-salih-arif.jpg SALİH ARİF

( 14 juillet 1912 – 30 décembre 1922) Diplômé du Lycée en 1891, Salih Arif Bey occupa divers emplois dans la Justice et l’Education avant de devenir, en juillet 1912, directeur du Lycée où il avait un certain temps rempli les fonctions de directeur-adjoint. Salih Arif Bey rétablit dans le lycée, où elle s’était relâchée, une discipline stricte, et dut faire face à une situation délicate du fait de la défaite lors de la première guerre mondiale. Pendant l’occupation d’Istanbul, il protégea l’établissement comme sa propre maison, servit de tuteur et de protecteur à de nombreux élèves dont les pères étaient absents, soit pour avoir été envoyés à Malte en exil, soit pour être partis sur le front de la guerre d’Indépendance, et forma de nombreux jeunes gens pour le pays. Pendant cette sombre période, il fit en sorte que les cours se poursuivent normalement sans interruption. C’est pourquoi l’établissement se souvient de lui avec reconnaissance. Il passa en tout, comme directeur-adjoint, puis directeur,  14 années dans l’établissement. Homme de valeur, il connaissait plusieurs langues étrangères.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

15-avnizade-hasan-tahsin.jpg AYNİZADE HASAN TAHSİN

( 1er janvier 1923 – 4 février 1923) Après divers emplois dans l’enseignement et dans l’administration, où il s’était élevé au rang de secrétaire d’Etat, Aynizade Hasan Tahsin Bey fut nommé le 1er janvier 1923 directeur par intérim du Lycée Impérial, poste qu’il quitta un peu plus d’un mois plus tard ; il fut ensuite, de longues années, professeur à l’Ecole des sciences politiques et à la faculté de Droit. Il a laissé plusieurs ouvrages.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

16-faik-bey.jpg FAİK BEY

( 24 février 1923 – 31 janvier 1924) Diplômé du Lycée en 1891, et ayant enseigné dans plusieurs établissements, Faik Bey devint sous-directeur en 1912, puis Préfet des études, avant d’être nommé directeur le 24 février 1923. C’est sous sa direction qu’advint la proclamation de la République. Pendant les 41 années de sa carrière de fonctionnaire, entièrement consacrées à l’éducation, il forma un grand nombre de jeunes gens et gagna le respect de tous ses élèves.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

17-bedri-bey.jpg BEDRİ BEY

( 1er février 1924 – 8 mai 1924) Diplômé de l’année 1904, il suivit une carrière d’enseignant, fonda à Nişantaşi l’école Numune, fut trois fois sous-directeur du Lycée et fut nommé directeur le 1er février 1924. Après avoir quitté ce poste, en mai de la même année, il fut nommé inspecteur général au Ministère de l’Education.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

18-behcet-gucer.jpg BEHÇET GÜÇER

Diplômé en 1904, il poursuivit des études supérieures à la Sorbonne. Après divers postes d’enseignant, il fut nommé en 1924 professeur d’histoire à la Faculté des Lettres, membre du Comité d’Histoire, et, en mai de la même année, à la condition qu’il poursuivrait ses cours à l’Université, directeur du Lycée de Galatasaray. En 1928, il reçut en sus les fonctions de directeur de l’Education pour Istanbul. Pendant sa direction, fut ouverte une section « Banque et Commerce », des professeurs agrégés furent appelés de France, des changements intervinrent dans les programmes.A la fin de 1929, Behçet Bey fut élu député de la région de Maraş sur un poste vacant, fonction qu’il conserva quelque temps.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------19-fethi-isfendiyaroglu.jpg FETHİ İSMAİL BEY (İSFENDİYAROĞLU)

( 1er septembre 1929 – 9 avril 1933) Diplômé de l’année 1914, Fethi Isfendiyaroğlu, après plusieurs postes dans diverses écoles, enseigna au Lycée Impérial  dans le cycle élémentaire, puis au collège. Pendant un certain temps, il enseigna ensuite dans les lycées de Nişantaş et d’Istanbul, et quitta ces fonctions pour retrouver le Lycée de Galatasaray comme professeur de turc et de français. Devenu sous-directeur en 1924, puis directeur-adjoint en 1925, il fut nommé directeur par intérim en 1928, et en eut le titre en personne le 1er septembre 1929. C’est pendant sa direction, en 1930, que le bâtiment appelé aujourd’hui « château » (« Şato ») , jusqu’alors palais de justice de l’arrondissement, fut attribué au lycée , et qu’en 1931 s’ouvrit à Ortaköy une annexe pouvant recevoir 300 élèves.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------20-tevfik-ararat.jpg  TEVFİK ARARAT

(10 avril 1933 – 16 décembre 1933) Après divers postes dans l’Education, à Paris comme attaché d’éducation et à la Direction de l’Education pour Istanbul, Tevfik Ararat fut nommé directeur du Lycée Galatasaray en 1933. Venant après une suite de directeurs issus de l’établissement, extérieur lui-même à la communauté de Galatasaray, la première chose que fit Tevfik Ararat fut de supprimer le tambour,  instrument traditionnel et naïf, cher au coeur des anciens et qui rythmait depuis 65 ans la vie de l’école, pour le remplacer par une sonnerie. Aujourd’hui encore, il est connu dans la communauté de Galatasaray comme :  « Tevfik la sonnette ». Il quitta son poste le 16 décembre 1933.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------21-behcet-gucer.jpg   BEHÇET GÜCER

(17 décembre 1933 – 2 novembre 1950) Nommé pour la seconde fois directeur du Lycée de Galatasaray, Behçet Gücer détient un véritable record de durée. Pendant les 17 années que dura ce second directorat, avec l’aide de son précieux sous-directeur, İzzet Hamit Ün, de conseillers d’éducation et d’enseignants de choix, il fonda son administration sur la discipline, le respect et l’affection, rétablit l’autorité du directeur, ne donna matière à aucun sujet de mécontentement. Sur sa demande, il prit sa retraite en novembre 1950 .Il a laissé plusieurs ouvrages.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------22-fethi-isfendiyaroglu.jpg FETHİ İSFENDİYAROĞLU

(4 juillet 1951 – 12 mars 1952) Après le départ de Behçet Gücer, le lycée connut une période de turbulence et fut administré provisoirement, par le sous-directeur, İzzet Ün, jusqu’en juillet 1951,  date à laquelle Fethi İsfendiyaroğlu fut nommé, pour la seconde fois, directeur. Mais ce dernier, à la suite d’événements qui sapèrent l’autorité de la direction, préféra quitter son poste huit mois après sa nomination. On a de lui le premier volume d’une « Histoire de Galatasaray ».

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

23-besim-gurmen.jpg BESİM GÜRMEN

( 13 mars 1952 – 6 juillet 1952) Nommé en même temps inspecteur général de l’Education et investi de toute l’autorité nécessaire au bon fonctionnement du Lycée, Besim Gürmen , dans une courte période, tenta de remédier au flottement qui avait suivi le départ de son prédécesseur. Moins de quatre mois après sa nomination, il quitta la direction du Lycée pour retrouver son ancien poste.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------24-macit-saner.jpg MACİT SANER

(7 juillet 1952 – 1er mai 1959) Diplômé de la section littéraire en 1935, Macit Saner fut professeur et directeur dans plusieurs établissements, avant d’être nommé au poste de directeur du Lycée de Galatasaray, où il resta en fonction 7 ans. Il mourut en Allemagne le 1er mai 1959. L’intérim fut assuré pendant les deux mois qui suivirent  par le sous-directeur Rıdvan Korur.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------25-ali-teoman.jpg     ALİ TEOMAN

( 10 juillet 1959 – 2 novembre 1966) Ancien élève de l’établissement, diplômé en 1924 de la section scientifique, Ali Teoman débuta sa carrière comme conseiller d’éducation et enseignant au Lycée, enseigna et fut directeur dans divers autres établissements, fut un temps attaché d’éducation à Paris, d’où il passa à la direction de l’Education pour Istanbul, avant d’être nommé à la direction du Lycée en juillet 1959. Il prit sa retraite et quitta l’établissement le 2 novembre 1966.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------26-muhittin-sandikcioglu.jpg    MUHİTTİN SANDIKÇIOĞLU

( 3 novembre 1966 – 1970) Diplômé du Lycée en 1929, dans la section littéraire, Muhiddin Sandıkçıoğlu, après des études de droit occupa divers postes d’enseignant dans des établissements d’Istanbul ( Boğaziçi, Kabataş, Nisantaşı Kız Lisesi) et fut envoyé un temps comme professeur en Afghanistan, au Lycée militaire de Kaboul. Devenu ensuite sous-directeur du Lycée Galatasaray, il en fut nommé directeur le 3 novembre 1966. C’est pendant sa direction que le Lycée fêta son centenaire et qu’eut lieu la visite du Général De Gaulle dans l’établissement.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------27-muzaffer-kosuloglu.jpg MUZAFFER KUŞULOĞLU 

(1970 – 1976) Diplômé en 1945, Muzaffer Kuşuloğlu fut enseignant de français au Ministère de l’Education où il s’éleva par la suite au poste de directeur général. Nommé à la direction du Lycée en 1970, il partit en 1976 comme attaché d’Education près l’Ambassade de Turquie en Belgique.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

28-osman-guney.jpg OSMAN GÜNEY 

( 1976 – 1980) Professeur de français au Lycée pendant de longues années, Osman Güney fut nommé directeur en 1976 et occupa ce poste pendant une période difficile jusqu’en 1980.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

29-sukru-sari.jpg ŞÜKRÜ SARI 

(1980 – 1982) Diplômé du Lycée en 1947, Sükrü Sarı fut directeur de divers établissements avant d’être nommé à la direction du Lycée en 1980. Cette même année, les anciens de Galatasaray, pour redonner une nouvelle vigueur à l’établissement, entreprirent les démarches qui devaient aboutir à la création de la Fondation de Galatasaray pour l’Education ( «  Galatasaray Eğitim Vakfı » ). Sükrü Sarı prit sa retraite en 1982.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------30-sureyya-gunay.jpg  SÜREYYA GÜNAY 

(1982 – 1987) Diplômé de l’année 1942, Süreyya Günay, après des études universitaires, fut un temps à la Direction générale des relations internationales du Ministère de l’Education, avant d’être nommé à la direction du Lycée en 1982, poste qu’il quitta en 1987 pour prendre sa retraite.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------31-yildizhan-yayla.jpg  YILDIZHAN YAYLA 

(1987 – 1992) Diplômé du Lycée en 1956, Yıldızhan Yayla fit à l’Université d’Istanbul ses études de droit , qu’il paracheva par une thèse de droit public. Maître de conférences en 1974, il devint professeur de droit administratif en 1982. Cette même année, il fut nommé vice-doyen de la faculté des Sciences politiques de l’Université d’Istanbul. En 1986, il devint Vice-recteur de l’Université et, un an plus tard, fut nommé à la direction du Lycée. Avec la fondation de l’EEIG ( Etablissement d’Enseignement Intégré de Galatasaray), dont il devint le président, Yıldızhan Yayla quitta la direction du Lycée.

Avec la transformation de l’EEIG en Université de Galatasaray, de président il devint Recteur de l’Université.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------32-erdogan-tezic.jpg  ERDOĞAN TEZİÇ 

(1992-2000) Né à Istanbul, il se diplôma en 1955 et  poursuivit ses études supérieures dans la faculté de Droit de l’Université d’Istanbul où il devint assistant. Bénéficiaire en 1962 d’une bourse du gouvernement français, il fut reçu docteur  à la Sorbonne avec une thèse en Droit constitutionnel et Sciences politiques. De retour à Istanbul, il fut nommé maître de conférences(1971), puis professeur en Droit constitutionnel (1981) à la faculté de Droit de l’Université d’Istanbul. Il y dirigeait la section de droit constitutionnel  lorsque, par suite de la nomination du professeur Yıldızhan YAYLA à la tête de l’E.E.I.G ( Etablissement d’Enseignement Intégré de Galatasaray), il fut nommé directeur du Lycée de Galatasaray le 15 février 1993. Nommé ensuite en décembre 1998 à l’Université de Galatasaray, il y devint vice-recteur, puis  Recteur  le 1er juillet 2000. Il a joint à ces fonctions celle de consultant en droit constitutionnel auprès de la présidence de l’Assemblée Nationale. Il a été nommé Recteur de l’Université le 1er juillet 2000. Le professeur TEZİÇ a joué de longues années au volley-ball, dans l’équipe du lycée, celle du club de Galatasaray, et l’équipe nationale, dont il fut le capitaine.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------33-ethem-tolga.jpg  ETHEM TOLGA 

(2000-2001) Né en 1950 à Aksaray, il s’est diplômé en 1969 du Lycée.  Il intégra ensuite la Faculté d’Ingénierie Industrielle de l’Université Technique d’Istanbul où, après la licence (1973), il termina son master en 1975, puis obtint le doctorat en 1979. En 1982, il devint assistant de maître de conférences dans la section d’Ingénierie Industrielle de la Faculté de Gestion de cette même université, puis maître de conférences en Ingénierie Industrielle (1984). Il obtint le titre de professeur en 1990. Dans les années 1985-1986 il remplit les fonctions de vice-doyen à la Faculté de Gestion de l’Université Technique d’Istanbul.  Directeur du Département d’Ingénierie Industrielle de la Faculté de Gestion de l’Université Technique d’Istanbul, Ethem Tolga publie 3 ouvrages  et 55 articles  de portée internationale. A partir d’avril 1993, il est doyen de la Faculté d’Ingénierie et de Technologie de l’Université Galatasaray en même temps qu’assistant du Recteur. Il est nommé Recteur de l’Université le 14 janvier 2008. Il est également membre du Conseil scientifique de Tübitak.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 34-gun-kurt.jpg GÜN KUT 

(2002-2007) Né en 1957 à Istanbul, il se diplôme en 1976 du Lycée Galatasaray, puis intègre l’Université du Bosphore où il termine en 1981 la section de Sciences Politiques des Sciences Sociales. Il obtient un master (1985) puis un doctorat (1987)  dans le département des Sciences Politiques à l’Université d’Etat de New-York à Binghampton.  Dans cette même université, il est successivement assistant-chercheur (1982-1983), assistant (1983-1986), chargé de cours (1986-1987).  Il est enseignant invité dans l’été 1995 au Département de Sciences Politiques de l’Université du Minnesota. Chargé d’enseignement à l’Université du Bosphore dans le Département des Sciences Politiques et des Relations internationales ( 1988-1998)  il remplit les fonctions d’assistant maître de conférences. Il devient maître de conférences en Relations Internationales en 1998.  Conformément à l’article 38 de la loi 2547 sur l’Enseignement Supérieur, Gün KUT, maître de conférences et docteur, est nommé le 15/02/2002 à l’Université de Galatasaray. Il devient directeur du Lycée le 11/02/2002. Il remplit cette fonction jusqu’au 16 janvier 2007.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

35-meral-mercan.jpg MERAL MERCAN

(2007- *) Meral MERCAN est parmi les 9 premières filles à avoir intégré le Lycée de Galatasaray.  Diplômée en français, en langues romanes et en littérature, elle  se spécialise en Philologie française. Outre le français, elle connaît l’italien et le grec. Elle commence une carrière de professeur de français en 1982. Après le Lycée commercial d’Anadoluhisarı, le Lycée d’Ayancık, le Lycée Cağaloğlu elle est nommée en 1987 au Lycée de Garçons de Kabataş. Dans ce même lycée, elle devient conseillère d’éducation puis directrice adjointe. Nommée en 2005 directrice adjointe au Lycée Galatasaray,  elle en devient la directrice par intérim le 16 janvier 2007, avant d’en prendre la direction effective le 24 octobre 2007.